A la découverte du Ladakh (nord de l’Inde)

A la découverte du Ladakh (nord de l’Inde)

site-tibetexpress
Le Ladakh est une région située au nord de l’Inde dans la chaîne de l’Himalaya. Entourée de montagnes et faisant frontière avec la chine (anciennement le Tibet), cette région semble complètement isolée et inaccessible. Les sommets culminants sont à plus de 6000 m d’altitude ! En été (de juin à août), le climat ensoleillé et chaud permet de visiter cette région et d’accéder à des sites majestueux. Le soleil est présent en moyenne plus de 300 jours par an ! C’est donc une région très sèche avec des allures désertiques tout en ayant, au loin, de magnifiques sommets enneigés.

De nombreuses régions récupèrent des sources d’eau provenant des glaciers pour cultiver fruits, légumes et céréales. Un grand nombre de maisons villageoises ont leurs propres potagers, bien arrangé et  garni, souvent mélangé à de belles fleurs. Cela donne de jolis jardins colorés aux bonnes odeurs. D’autres cultures comme l’orge et le blé contrastent ces paysages quasi lunaires. L’été est court mais les journées chaudes et nuits fraîches donnent des cultures abondantes, comme, par exemple, les abricotiers. Et oui, au Ladakh, à une altitude moyenne de 3000 m, on se régale d’abricots ! Frais, sec, en confiture, ou en jus, on en trouve sous toutes ses formes. Ils sont plus petits qu’en Europe mais tout aussi bons, voire plus sucrés. Cette variété d’abricotiers ne gèle pas en hiver ! Pourtant, les températures hivernales se situent aux alentours de – 20 °c ! La région est également parsemée d’argousiers, ces petits fruits orange acidulés et riches en vitamines.

La ville de Leh est le point de chute du Ladakh pour les touristes. On peut même la rejoindre par avion depuis New Delhi. Depuis cette petite ville sympathique, perchée à 3500 m d’altitude, on peut accéder à tous les sites avoisinants par la route. Le choix du véhicule se résume à des taxis partagés avec chauffeur (Jeep) ou ses propres moyens soit voiture ou moto louée. Acheter ou louer une Royale Enfield (moto indienne genre Harley Davidson) et sillonner les routes du Ladakh est un moyen très fréquemment utilisé par les touristes indiens et occidentaux ! Si cela vous intéresse, il faudra vous équipez des pieds à la tête. C’est une grande aventure qui exige du courage, de la maîtrise, des réserves de carburant et un bon équipement. Les paysages sont époustouflants mais les routes, pour la bonne partie, chaotiques, aux devers vertigineux, la poussière, la circulation à l’indienne, le trafic des camions et leurs nuages noires chargés d’hydrocarbures, vous font comprendre très vite qu’il ne s’agit pas d’une paisible ballade en moto ! Ici, on roule en moyenne à 25 Km/h ! Donc, chaque nouveau site à découvrir devient souvent une expédition. Une distance de 100 Km se fera en 4 ou 5 heures à des altitudes pouvant passer de 3000 m à 6000 m !

Le Ladakh est bouddhiste. La population est formée principalement de Ladakhis et de réfugiés Tibétains.  C’est un petit Tibet ! Les monastères (Gompa) sont perchés sur des sommets touchant presque le ciel. Des drapeaux de prières colorés s’agitent dans un ciel bleu azure. Des rouleaux de prières ne cessent de tourner au son du mantra « Om Mané Padmé Hum ». L’image de Dalaï Lama est présente dans chaque maison et lieu public. On aperçoit de près et de loin dans les hauteurs de montagnes de nombreux troupeaux de cheveux, ânes, vaches et yaks. Les gens sont souriants et vous saluent, soit en ladakhi « Julay » ou en tibétain « Tashi delek ». On a de la peine à croire que le Ladakh fait bel et bien partie de l’Inde car cela semble être un autre pays !

Dans cette région, le choix des hébergements est nombreux ! Les guesthouses, maisons de deux étages offrent, la plupart du temps, des chambres simples et très spacieuses et à des prix bon marché (dès 350 Rp). La plupart des guesthouses ont leurs propres potagers et elles ne sont en générales pas les unes sur les autres, sauf peut être à Leh dans certains quartiers au centre de la ville. Cependant, dans les hauteurs de Leh, les quartiers sont paisibles. Comme par exemple, le quartier de « Chubi », où l’on trouve d’excellentes guesthouses (rapport qualité-prix).

A Leh, l’occidental trouvera son bonheur au niveau des achats, des hébergements et des restaurants. On peut manger aussi bien indien que tibétain, italien ou israélien ! Des cyber cafés permettent d’accéder à internet, mais avec un débit lent et des coupures d’électricités assez fréquentes. On trouve un nombre impressionnant d’agences qui proposent diverses expéditions dans les régions du Ladakh ou  du Zanskar, que ce soit en Jeep, à vélo, à pieds ou encore en rafting… Tout est possible ! Pour les achats, vous pourrez vous procurer des objets tibétains et népalais (bols, bracelets, colliers, statues, t-shirt), les fameuses écharpes du Cachemire en pashmina (difficile de ne pas se faire rouler), des contrefaçons ou alors des sorties d’usines pour les équipements de montagnes (Mammut, Nord Face, Millet etc.)

Le Ladakh est une région extraordinairement belle procurant des paysages époustouflants et grandioses. La population est toujours souriante et très accueillante. Il règne toujours une atmosphère paisible et malgré les nombreux touristes, en période estivale,  aucune forme d’agressivité n’est présente. On trouve des lieux spirituellement très chargés, que se soit des monastères ou des sites en pleine nature. Nous vous encourageons vivement à découvrir le Ladakh !

L’agence « Tendrel travel » basée à Dharamsala organise des séjours francophones au Ladakh. Tashi d’origine tibétaine et son épouse Stéphanie, d’origine française, connaissent parfaitement la région et ils vous feront découvrir le Ladakh de manière professionnelle mais différente de tout autre agence. La spiritualité et les valeurs humaines priment chez les innovateurs de la découverte touristique. Leurs explications sur le bouddhisme tibétain sont basées sur des années d’études et de pratiques. Le mélange de leurs deux cultures apporte de l’ouverture spontanée et un enrichissement pour chaque voyageur curieux ! N’ayant pas été forcément favorables aux « voyages organisés », nous avons accepté le défi pour les dernières deux semaines dans cette région et sommes ravis de l’avoir fait ! Nous ne pouvons donc que vous les recommander : www.tendrel-travel.com